Préparer votre sac photos pour votre sortie photos

Les habitudes ne font pas tout. Il est fréquent de partir en sortie photos, comme La Pellicule, et de se demander ce que l’on amène dans son sac. Question sans gravité si vous pouvez recharger votre matériel ou acheter une carte mémoire parce que la vôtre vous a lâché. Mais parfois, vous êtes amenés à partir plus loin que le centre d’une ville. La photo de randonnée, animalière, ou sur circuits ne vous autorise pas tout, et surtout vous interdit d’oublier tout ce qui mettra un terme à vos prises de vue.

La Pellicule vous propose aujourd’hui un pense bête pour remplir son sac utilement lorsque vous partez loin ou en isolé. Eh oui, au milieu d’un circuit, malgré le monde, on se sent isolé quand on a oublié une partie du matériel, et qu’on ne peut changer une carte mémoire pleine…

L’ennemi, c’est le poids

Le premier point reste le poids, avec l’idée : rester léger. Car à pied ou à moto, l’ennemi, c’est le poids. Du pilote, du marcheur, mais surtout du matériel ! Même pour une sortie nocturne, l’idéal est d’être le plus léger possible.

Si vous avez plusieurs boîtiers, il vous faut donc choisir celui qui sera le plus adapté. Inutile de les amener tous, sauf impératif majeur : un mariage par exemple, pour lequel vous devez faire un reportage, ou une compétition sur circuit, un rallye… Bref, toute épreuve pour laquelle vous DEVEZ faire des photos, et pour laquelle vous ne pouvez vous permettre une panne de boîtier.

Même combat pour les objectifs. Ciblez bien votre besoin. La photo de randonnée en montagne ne demande pas la même chose que la photo d’architecture. Ceci étant, un 18-200 couvre souvent tous vos besoins. En gardant à l’idée, que l’objectif, c’est la porte d’entrée de la lumière. Ceci amène une réflexion. Les Hybrides ou Bridge remplissent toutes ces fonctions, ou presque. Et même si ça ne remplace pas un reflex, ça peut vous simplifier la vie.

L’énergie, c’est la vie

Pour éviter tout souci, sachez que l’homme moderne a besoin d’énergie. Et son matériel aussi. Les boîtiers en demandent beaucoup, toujours plus. Pensez à la batterie supplémentaire (a minima), et éventuellement à un chargeur autonome ou solaire pour votre téléphone. Quand on dit batterie, on dit batterie chargée. Personne ne rit !

Pour les cartes mémoire, j’utilise plutôt plusieurs petites qu’une seule grosse. A mon avis, il vaut mieux 4 x 16Go qu’une de 64 Go. En cas de souci sur l’une d’elles, vous ne perdrez pas tout. Ces cartes sont rangées dans le sac de façon à les protéger de la poussière. Pas en vrac, au fond du sac. Elles sont susceptibles et n’aiment pas être malmenées.

Et l’indispensable:

Vous voici armés pour votre sortie photos. N’oubliez pas :

Un moyen de nettoyer l’objectif ou le boîtier est indispensable. Un chiffon microfibres est le minimum. Un kit de nettoyage est un plus avec une petite soufflette, et un Lenspen comme ici.

Emporter une couverture de survie peut s’avérer judicieux pour poser le matériel au sol, ou un paréo (pour le poids, car en général, ce tissu est léger). De même, de quoi abriter le matériel s’il pleut légèrement ou si vous photographiez très tôt le matin (photos animalières). Un sac plastique peut faire l’affaire si vous n’avez rien d’autre.

Tout ceci peut-être complété par un petit trépied. Pensez aussi, en vrac :

  • le chargeur de batterie quand même,
  • une télécommande, ou votre smartphone pour certains boîtiers compatibles en WI-FI,
  • un petit sac de riz pour stabiliser l’appareil sans trépied, comme en montagne par exemple,
  • le pare soleil de chaque objectif,
  • du scotch d’électricien, parce que ça dépanne toujours pour protéger l’objectif,

Le tout dans un sac à dos adapté, qui protège des chocs et de l’humidité (tiens, sac de silice à emmener !), sans être démesuré, hein. LOWEPRO fait de belles choses, et personnellement, mon choix s’est porté sur cette marque.

Si vous êtes randonneur, photographe animalier, ou comme La Pellicule sur les abords d’un circuit, la place pour une petite bouteille d’eau et des friandises compléteront votre arsenal.

Vous n’avez plus qu’à préparer votre sac photos.

Bonne virée, bonnes photos, à bientôt aux bords d’un circuit.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Si vous avez participé à un roulage et que vous souhaitez obtenir vos photos, n'hésitez plus : contactez-nous !

En cours d’envoi

©2018 - La Pellicule Moto - Une association de photographes sur circuit moto

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?