Photo de vitesse : le « filé » ou « fond filé »

Photo de moto avec fond filé

C’est quoi un « fond filé », M’sieur ?

Le « filé », « fond filé » ou « effet filé » en photos de sport, c’est la perception de vitesse d’un objet en mouvement grâce au fond qui est flou alors que l’objet est net.
Vous l’avez tous remarqué, vos images sont plus réalistes, plus sympas lorsqu’elles laissent percevoir l’effet de vitesse. Ça rend le cliché plus dynamique, et indirectement, montre que vous n’êtes pas à l’arrêt. Pour réussir cette technique, il faut isoler la moto (ou le sujet en mouvement) en rendant flou l’arrière plan. C’est ce que l’on appelle le « filé » ou « fond filé ».

Qui peut faire un « fond filé » ?

Tout le monde, à certaines conditions. Cette technique se prête particulièrement bien à la photographie de sport, et en particulier de sport à moteur et à roues. Mais elle nécessite une certaine technique (réglage du boîtier), une maîtrise de son matériel et de son geste.
L’idéal reste d’avoir un boîtier qui vous permet de régler la vitesse et l’ouverture, pour pouvoir travailler en Priorité Vitesse. Ce sera forcément plus compliqué avec votre Smartphone qui travaille en automatique.

Alors, comment faire un « filé » ?

Le premier point est de régler son appareil avec une vitesse d’obturation relativement lente pour un sujet en mouvement (1/100s par exemple). En fait, la vitesse dépendra de votre focale : si vous avez un 200 mm, il faudra être en dessous de 1/200ème. C’est une règle de base à adopter.
Ensuite, il est impératif de suivre le sujet durant son déplacement, même après le déclenchement. De manière synthétique, pour un véhicule qui arriverait de votre gauche :
On prend en compte le sujet à gauche, en appuyant à mi-course sur le déclencheur, on suit la trajectoire du véhicule dans un mouvement fluide, on déclenche au moment choisi (lorsque le véhicule est en face de soi par exemple) tout en continuant à suivre le mouvement du véhicule de manière fluide et régulière.
Avec un peu d’entraînement, on arrive à obtenir un sujet bien net qui se détache du fond partiellement ou totalement flou.

Photo de moto avec fond filé
Photo prise 200 mm, à 1/125ème et F/16, ISO 320.

Dans le détail, pour réussir son fond filé sur circuit moto, il faut suivre les indications suivantes.

Pour les réglages

Une fois sur le circuit, choisissez un endroit ou vous pouvez voir le sujet arriver et s’éloigner. Procédez aux réglages suivants :

  • Sélectionnez le mode priorité à la vitesse (S chez Nikon, Tv chez Canon)
  • Réglez une vitesse de 1/80 à 1/160
  • Réglez la sensibilité sur 100 ou 200 ISO.

Personnellement, je règle l’autofocus pour n’utiliser qu’un seul point autofocus, celui du centre (au lieu de laisser l’appareil choisir lui même quel point AF utiliser) et je sélectionne le mode autofocus avec mise au point en continu (AI Servo chez Canon, AF-C chez Nikon).

Pour la technique

  • Les pieds doivent être parallèles au sens de déplacement du sujet.
  • Les épaules légèrement vers la gauche dans notre exemple (d’où le sujet va arriver), les coudes serrés.
  • Lorsque le bolide apparaît dans le viseur de l’appareil, commencez à le suivre et pressez le déclencheur à mi-course pour activer l’AF tout en déplaçant l’appareil pour conserver le sujet toujours au même endroit dans le viseur.
    Après avoir bien calé votre vitesse sur celle du sujet, déclenchez au moment voulu. Et surtout, n’oubliez pas de continuer à suivre le mouvement après le déclenchement, en restant calé sur le sujet, comme si vous vouliez déclenchez une deuxième fois.

  • La respiration a ici toute son importance.

Conseils et remarques en vrac

  • Idéalement, l’arrière-plan doit être constitué de spectateurs : c’est plus esthétique, cela montre l’importance de l’événement et surtout cela renforce l’effet de filé.
  • Problème récurent : plus la vitesse est basse, plus le sujet a des chances d’être flou : il faudra donc un geste horizontal parfaitement maîtrisé et… un peu de chance pour obtenir un bon résultat. Dans tous les cas, il y aura beaucoup de déchets, et sur quelques images en rafale, seule deux ou trois seront parfaites. À vous d’expérimenter de façon empirique. Sachant qu’un bon « fond filé » peut se faire sur un seul cliché. L’expérience a ici une grande importance.
  • La profondeur de champ est peu importante dans cet exercice. Vous pouvez donc régler la sensibilité ISO de votre boîtier sur une valeur très basse (100 ISO par exemple).
  • Essayez d’obtenir idéalement une ouverture de f/8 : le piqué de votre optique, surtout si elle n’est pas très haut de gamme, sera ainsi très bon.
  • Désactivez la stabilisation, qui ne comprendra pas ce que vous souhaitez.
  • Enfin, pour réussir un bon filé, il faut être en phase avec son boîtier. Le connaître, l’utiliser souvent, être fusionnel. En changeant de Reflex, vous ne ferez pas immédiatement les mêmes filés qu’avec votre ancien boîtier, et c’est normal.
  • Et pour finir, Jérôme Laumailler que vous pouvez retrouver à Carole (mais pas que !) a édité un guide du fond filé téléchargeable en cliquant ici ! Jérôme possède une solide expérience dans ce domaine et nous le remercions de nous autoriser à utiliser son PDF.

Quand vous aurez l’habitude, vous pourrez passer au « fond filé » en Mode Priorité à l’ouverture. C’est un mode que j’utilise souvent car il permet le contrôle de la profondeur de champs. Mais c’est une autre histoire…

A vos boîtiers, avec patience et bon courage !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Si vous avez participé à un roulage et que vous souhaitez obtenir vos photos, n'hésitez plus : contactez-nous !

En cours d’envoi

©2019 - La Pellicule Moto - Une association de photographes sur circuit moto

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?